Pauvreté

Mes recherches doctorales m’ont permis d’aborder les politiques de lutte contre la pauvreté en France et aux États-Unis.

Les principaux résultats de cette recherche ont été publiés dans l’ouvrage Gouverner les pauvres. Politiques sociales et administration du mérite (Presses universitaires de Rennes, 2012). Ce travail a reçu le Prix de recherche de l’Institut de France – Fondation de recherche Caritas en 2014.

Une synthèse est disponible sous la forme d’un article court « Le mérite des pauvres » ainsi que d’une interview donnée au Point.fr :  « Le droit cède la place au mérite ».

Gouverner les pauvres

Et si l’aide sociale cessait d’être un droit ? Jamais sans doute la question n’aura paru autant d’actualité. Il est vrai que le pauvre méritant fait son grand retour sur la scène des politiques sociales. Lutter contre la pauvreté : l’objectif est toujours de mise mais il s’ordonne dorénavant à un sens commun qui fait du mérite le maître mot. Et de l’expérimentation un moyen de concilier impartialité et justice. Sur la base d’une enquête minutieuse menée en France (le Revenu de solidarité active) et aux États-Unis (Opportunity NYC), l’ouvrage d’Élisa Chelle nous fait découvrir cette forme nouvelle de gouvernement des pauvres. Le paradigme qui est au cœur de ce tournant du réformisme social ? Celui de la conditionnalité comportementale, un schéma de pilotage qui, tout en assurant se démarquer d’une logique simplement économique, fait de la récompense monétaire le levier de la motivation. Et de la motivation le gage d’un comportement prédéfini. Renouveler les termes de la relation entre populations pauvres et pouvoir politique, voilà tout le sens de cette technique de gouvernement s’inspirant des théories du « nudge », c’est-à-dire d’une forme paradoxale d’autonomie institutionnalisée où les « bons comportements » tiennent lieu d’échappatoire à la pauvreté. L’aide sociale devient alors un gouvernement moral justifié par la science. Elle s’adosse à une éthique du travail et à la « bonne volonté » des pauvres par la vertu d’une mise en scène dont cette recherche, conduite de part et d’autre de l’Atlantique, analyse les enjeux, avec finesse et réalisme. Disponible sur Amazon.

Des comptes-rendus ont été publiés dans : Liens Socio / Revues.org (David Puaud), la Revue française de science politique (Jean Leca) ; Informations sociales (Michel Legros) ; la Revue internationale de politique comparée (René Knüsel) ; El Mundo du 21 février 2014 (José Antonio Gómez Marín) ; Droit et Société (Julien Lévy) ; Gouvernement et action publique (Marine Bourgeois).

Activités d’expertise et de valorisation

Audition parlementaire (26 octobre 2010) par la Commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale – Avis sur le projet de loi de Finances 2011

Chargée d’études au Ministère des Affaires sociales et de la santé en 2012. Au sein de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale, coordination d’un cycle de séminaires et d’un rapport sur l’état des politiques sociales en France (ONPES, Penser l’assistance, rapport thématique, Paris, 2013, 102 p.)

Le Point.fr (15 février 2014)

Mon petit droit m’a dit
Interview par Laurence Neuer

Pauvreté : « Le droit cède la place au mérite »

El Telégrafo (9 mai 2013)

eltelegrafo

Sociedad
Interview par Constance Gard

La tasa de pobreza está ligada a cómo se enfrenta la crisis

Radio France International (27 janvier 2012)

7 a.m. Broadcast
Interview par Alison Hird

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Sélection de conférences sur le sujet

« La post-managérialisation des politiques de lutte contre la pauvreté en France et aux États-Unis », communication dans le cadre de la Journée d’études « La pensée du néolibéralisme et la contrainte en institution », Maison des Sciences de l’Homme – Paris Nord, 25 novembre 2014.

« Arguments for Change in Social Policy: Evidence or Persuasion? », ECPR General Conference, Sciences Po Bordeaux, 4-7 septembre 2013.

« Designing Incentives to Fight Poverty: Who Gets What, When and How? », First International Conference on Public Policy, Sciences Po Grenoble, 26-28 juin 2013.

« L’institutionnalisation de l’aide sociale en France et aux États-Unis. Un jeu à trois êtres collectifs : la bureaucratie, les pauvres, l’opinion publique », communication au colloque de Cerisy « La consistance des êtres collectifs. Échanges pragmatiques et enjeux épistémologiques », Château de Cerisy-La-Salle, 10-17 juin 2013.

« La conditionnalité comportementale en France et aux États-Unis », communication dans le cadre des Journées de l’Université de Lausanne et du RT 6 Politiques sociales, protection sociale, solidarités, « Politiques sociales et contreparties. Un nouveau schème des politiques sociales à l’échelon global ? », Lausanne, Suisse, 2-3 octobre 2012.

« Le marketing social, ou comment les acteurs privés s’emparent du traitement de la pauvreté à New York », communication au colloque « Le social, tournants et tourments », Haute École de Travail Social, Fribourg, Suisse, 6-7 septembre 2012.

Co-organisation de la section thématique n° 20 « La managérialisation de l’État social. Le cas de la France dans le contexte international » avec Jacques Commaille (ENS de Cachan), XIe Congrès de l’Association française de science politique, Sciences Po Strasbourg, 30 août-2 septembre 2011.

« “Doing the Right Thing” vs. “Working More to Earn More”: A Comparison of Two Incentives-Based Social Policy in the United States and France », communication en anglais à la 8e ESPAnet Conference « Social Policy and the Global Crisis: Consequences and Responses », Université Eötvös Loránd, Budapest, Hongrie, 2-4 septembre 2010.

« “Data-Driven” Social Policy: The Legitimating Role of Private Research Institutes and Committees in France and the United States », communication en anglais à la 5e Interpretive Policy Analysis Conference, Sciences Po Grenoble, 23-25 juin 2010.